Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
benoitgueuning.com

Journaliste free lance, je collabore actuellement avec L'Avenir du Luxembourg, La Dernière Heure les Sports (et son supplément Belgium Running) et le Vlan. Je vous invite notamment à retrouver ici une sélection de mes articles.

Les joggueurs "valides" ont prêté leurs jambes

Publié le 22 Mai 2017 par Benoît Gueuning in Marche, handicap, jogging

Photos: Nicolas Grégoire, Bruno Marenne, Sylvie Mobers
Photos: Nicolas Grégoire, Bruno Marenne, Sylvie Mobers
Photos: Nicolas Grégoire, Bruno Marenne, Sylvie Mobers

Photos: Nicolas Grégoire, Bruno Marenne, Sylvie Mobers

Un jogging a réuni quelque 200 coureurs dimanche matin au départ de l'athénée royal de Marche. Et pourtant, le classement ne comptabilisait "que" 45 noms. Et pour cause... et la bonne cause!  En organisant le critérium international de la joëlette, le 4e du genre, l'asbl Joëlettes sans Frontières a une fois de plus démontré que la course à pied était accessible à tous, valides ou moins valides.

A leurs mollets, familles, collègues ou encore amis, jeunes ou moins jeunes, hommes ou femmes, les joggueurs valides ont associé leur altruisme et leurs biceps pour vendre du rêve aux sportifs à mobilité réduite, le temps de parcourir 5 km ou 10 km dans la ville de Marche. Certains équipages ne se connaissaient même pas avant de s'élancer dans le même temps à la découverte de la capitale de la Famenne, ce qui n'a pas empêché leurs membres de partager un richissime moment d'échange. D'autres teams n'ont pas carrément pas hésité à aligner plusieurs équipes, à l'image de la team Lobet, composée d'une trentaine de membres pour donner un sourire encore un peu plus radieux à Hélène, Jean-Baptiste, Gilles et Corentin.

Un engin passe-partout

Au même titre d'ailleurs que d'autres équipages plus tard dans la journée, à l'occasion d'une promenade purement découverte. En prêtant leurs jambes à un jeune à mobilité réduite, les accompagnants ont aussi une fois de plus démontré que la joëlette était un engin passe-partout, et que les personnes à mobilité réduite étaient aussi parfaitement capables de se fixer des objectifs sportifs!

Et pour la petite histoire, sur 10 km, c'est l'équipe du local Thimoty Etienne, de On, accompagné de membres du club de jogging de l'Arche (Ciney), qui s'est imposé, devant Camillien, un jeune Libramontois, accompagné pour sa part de joggueurs du club local, le TAF.

Même si tous sont évidemment sortis vainqueurs en franchissant la ligne d'arrivée!

Les joggueurs "valides" ont prêté leurs jambesLes joggueurs "valides" ont prêté leurs jambes
Commenter cet article