Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
benoitgueuning.com

Journaliste free lance, je collabore actuellement avec L'Avenir du Luxembourg, La Dernière Heure les Sports (et son supplément Belgium Running) et le Vlan. Je vous invite notamment à retrouver ici une sélection de mes articles.

A 1300 en Estonie derrière les diables!

Publié le 8 Juin 2017 par Benoît Gueuning in Football, diables rouges

Photo: Diabolux

Photo: Diabolux

Deux mille kilomètres séparent Tallin, où les diables rouges affronteront demain soir l'Estonie, de la Belgique. Pas de quoi à priori déchaîner les passions parmi les fans belges. D'autant plus qu'il s'agit « que » de l'Estonie, un nom somme toute banale sur la carte du football européen.

Et pourtant, ils seront 1300 à pousser les diables vers la victoire. Au départ, le quota de places attribué à la Belgique était de 1000, mais devant faire face à une demande supérieure à l'offre qu'elle croyait plus que raisonnable, l'Union belge a réclamé plus de sièges noires jaunes rouges à la fédération estonienne, et 300 places supplémentaires lui ont été attribuées.

Soit donc un total de 1300! Et quand on sait que seuls les fans membres d'un club de supporters sont en droit de demander une place pour un match en déplacement, on se dit que nos compatriotes auraient encore pu être beaucoup plus nombreux à Tallin.

Dans cet impressionnant contingent, on dénombrera trente-sept membres du club Diabolux. Ni plus ni moins! Ceux-ci n'ont d'ailleurs pas attendu demain, pour débarquer en Estonie. Ils sont en effet déjà présents à Tallin depuis ce mercredi, et y resteront jusque dimanche. "La toute grosse majorité a sauté sur le voyage de groupe que nous organisons lors de chaque match", souligne Frédéric Bach, responsable de Diabolux, important club de la province de Luxembourg. "En octobre, cela fera quatre ans que Diabolux est de tous les matches en déplacement. Nous étions aussi  à Lleira, pour le match amical organisé à la va vite par les fédérations belges et portugaises, trois jours après l'annulation du match à Bruxelles"

Pour ce qui est de l'engouement pour la rencontre de ce vendredi: "Je pense que le fait que l'on joue dans ce pays qu'est l'Estonie y est pour beaucoup", poursuit Frédéric Bach. "On découvre depuis hier Tallinn et c est tout simplement saisissant comme endroit. Tallinn est reconnu au patrimoine mondial de l'UNESCO. Son passé médiéval saute aux yeux partout, dans un pays aujourd'hui reconnu pour ses coups d' avance en matière de nouvelles technologies. On y vient de partout pour apprendre , travailler, s enrichir et enrichir une population locale d une rare gentillesse. Tallin est d'une beauté qui semble tellement naturelle. Tallin, c'est 70 jours d'ensoleillement par an. Hier, il faisait grand soleil. Tout le monde savourait l'instant présent. On ferait bien de s'inspirer parfois chez nous de ces petits moments précieux de la vie.

Le football et les diables constituent évidemment une passion pour les membres de Diabolux présents à Tallin. "Mais il nous est impensable de faire un aller-retour juste pour un match de football", insiste Frédéric Bach. "Il s'agit d'un budget et d'énormes sacrifices pour la plupart d'entre nous". Outre tout de même le match, visite guidée de la ville, visite de la brasserie Saku, la plus ancienne brasserie d'Estonie, repas 100 % local dans un restaurant médiéval ou encore immersion dans un parc naturel, figurent notamment au programme des membres de Diabolux.

Et ne dit-on pas que les habitants de la province de Luxembourg possèdent une ardeur d'avance? Toujours a-t-il qu'alors qu'il est à peine arrivé à Tallin, Frédéric Bach et Diabolux préparent déjà le déplacement en Grèce de septembre prochain. Et trente-cinq membres sont déjà inscrits pour Athènes!

Lse Red Chick, qui compte 120 membres, sera pour sa part représenté par vingt membres, aussi sur place depuis hier jusque dimanche.

Le club Old Devils d'Houdeng dans la région du Centre, figurent également au rang des clubs qui ont dépêché une forte délégation à Tallin, avec 22 membres sur les 209 que compte le club. Le club hennuyer en profitera aussi pour combiner diables et tourisme.

"Nous décollons de Zaventem ce vendredi matin et nous rentrons dimanche soir", explique Alain Faignard, son responsable. "Tallin est une nouvelle destination, à l'inverse de Chypre ou la Bosnie, où la Belgique a déjà joué plusieurs fois. On aime bien découvrir d'autres villes et stades."

Espérons toutefois que les diables feront autre chose que du tourisme sur le terrain demain soir, et récompenseront les nombreux fans présents par une victoire! Histoire aussi de ne pas laisser un gout de trop peu à tout ceux qui prolongeront leur séjour en Estonie!

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Commenter cet article