Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
benoitgueuning.com

Journaliste free lance (rédacteur et photographe), je collabore avec L'Avenir du Luxembourg (pages sportives et locales), La Dernière Heure Les Sports (pages sportives, et son supplément et sa page Facebook Belgium Running) et le Vlan (éditions Ciney-Dinant et Infos & Annonces). Je vous invite notamment à retrouver ici une sélection de mes articles et les clichés.

Bois-Borsu ne pouvait rêver meilleur anniversaire

Publié le 14 Mai 2017 par Benoît Gueuning dans Sport, jogging

Bois-Borsu ne pouvait rêver meilleur anniversaire

La dixième édition du jogging a vécu. Et de quelle manière! Déjà coutumiers de servir les petits plats dans les grands, les organisateurs ont encore vu plus grand à l'occasion de la dixième édition de cette huitième manche du Condruzien.

Et ils n'ont pas du attendre le départ pour déjà recevoir un magnifique cadeau. Pour la première fois, la barre du millier de coureur a été franchie, avec pas moins de 584 partants sur 11,5 km et 468 sur 5,5 km. Sans parler de la course enfants... Les 1050 coureurs, pour être encore plus précis, ont en littéralement vu de toutes les couleurs dans tous les sens du terme, avec dès le départ une pluie de couleurs. Et ce sous un ciel tout sauf capricieux, et l'oeil vigilant d'un drône et de caméras placées le long du parcours qui ont offert à voir et revoir la course sur deux écrans géants.

Animations musicales avec des cors de chasse et un accordéoniste, passage dans des endroits atypiques à l'image de cette traversée d'étable, trophée du meilleur grimpeur avec l'ascension chronométrée des 750 derniers mètres, possibilité d'emprunter un itinéraire parallèle pour remonter sur Bois-Borsu,... les participants ont dégusté tout au long d'un parcours toujours aussi bucolique.

D'autres nombreuses surprises les attendaient encore après leur effort, avec notamment la possibilité de tirer immédiatement une photo grâce à une photobox, histoire de déjà immortaliser leur présence à cette édition anniversaire.

Sur le plan purement sportif, ce sont Yves Simonet (41'46") sur 11,5 km, et Samuel Billa-Garcia (22') sur 5,5 km, qui ont immortalisé leur nom au palmarès.

Tous les participants en redemandent déjà avec impatience!  Et puisque ce que Bois-Borsu veut, Bois-Borsu peut, ils n'ont déjà pas de souci à se faire pour 2018!

 

 

Plus d'infos, photos, résultats:

jogging.bois-et-borsu.be

http://www.lavenir.net/extra/running/

http://challenge-condrusien.lavenir.net/

https://www.chronorace.be/Classements/ListeRapports.aspx?eventId=1187889169868689

Carine Heyne (Facebook)

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Les Schtroumpfs ont envahi Rochefort: la farce du Festival du Rire qui s'ouvre ce soir

Publié le 11 Mai 2017 par Benoît Gueuning dans humour, spectacles, arts, exposition

Les organisateurs du FIRR, le Festival International du Rire de Rochefort, n'ont pas attendu l'ouverture des rideaux ce soir de la salle Raymond Devos. C'est que par centaines, des petits bonhommes bleus ne leur en ont pas vraiment laissé l'occasion non plus.

Une chasse a d'ailleurs été lancée samedi afin de les capturer dans Rochefort et dans les localités voisines. Afin d'arriver à leurs fins, les organisateurs avaient fait promesse aux chasseurs efficaces de récompenses à retirer dans les commerces. Des commerces dont les vitrines ont toutefois aussi été envahies de... schtroumpfs, qui ne sont pas décidés du tout à s'en retourner dans leurs champignons jusqu'à la fin du FIRR.

Et pour cause, le petit bonhomme bleu sorti du crayon de leur père Peyo est l'invité d'honneur du Carrefour de la BD, organisé depuis 25 ans dans le même temps que le Festival International du Rire de Rochefort! Cet événement rassemble chaque année une vingtaine d’auteurs de BD. C'est tout naturellement que le Festival a cette année sorti des BD les schtroumpfs, à la suite du décès il y a peu de Nine Culliford, la veuve de Peyo. Une manière de rendre hommage à Nine Cilliford, marraine du Carrefour BD depuis 1998.

Exposition

Une exposition - dont l'accès sera gratuit - proposera d'ailleurs aussi de revisiter l’œuvre de Peyo. Quant à la traditionnelle journée du Carrefour BD, elle se déroulera comme toujours le jeudi de l’Ascension, soit cette année 25 mai. Avec évidemment aussi en vedette les albums des schtroumpfs.

Bref, cela va drôlement schroumpfer dans tous les sens du terme plus d'une quinze jours durant dans le champignon rochefortois.

Benoît GUEUNING

Plus d'infos sur le Festival du Rire: www.festival-du-rire.be

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accès à mon album (dans lequel vous retrouverez aussi notamment les photos d'une exposition de coqs géants - une initiative de la Fédération du Tourisme de la Province de Namur - et la fresque géante permanente représentant le cabaret des Roches, dans laquelle on retrouve nombre d'humoristes ayant marqué de leur empreinte à Rochefort):

https://photos.google.com/album/AF1QipNbazVy1GLw99aoPhh0o_g2K5yI8apb0UjgSrTo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Un Grande Manneken Pis rend hommage aux victimes du crash d'avion de la Torino

Publié le 11 Mai 2017 par Benoît Gueuning dans Sport, football, tourisme, histoire, Insolite

Le plus célèbre des ket, Manneken Pis, a abandonné sa nudité afin de rendre hommage au club de football italien de la Torino, quarante-huit ans après la tragédie que frappa la Granata le 4 mai 1949. Ce jour-là, pas moins de 31 personnes, parmi lesquelles 10 joueurs titulaires en équipe nationale, perdirent lors d'un crash d'avion, sur les hauteurs de Turin, au retour de Lisbonne.

Quintuple championne d'Italie, "en titre" même, avec cinq triomphes consécutifs dans le Calcio (1943, 1946, 1947, 1948 et 1949), le Grande Torino était à l'époque considérée ni plus ni moins comme la plus grande équipe de football de l'époque. Seuls deux stars, de la Torino avaient échappé au drame. Et pour cause, Sauro Tomà n'avait pas effectué le déplacement pour cause de blessure, et avait renoncé au déplacement à cause de la mauvaise santé de son fils.

Depuis lors, les hommages se multiplient un peu partout dans le monde, à l'image donc de celui que lui a rendu Manneken Pis, qui a donc revêtu la tunique grenat. Et ce en la présence de nombreux fans du Torino, mais aussi du Standardman et ancien diable rouge Jean-François Gillet, qui défendit les buts du Torino de 2012 et 2015. Les supporters présents n'ont d'ailleurs pas pas oublié Gillet, scandant son nom avec un accent bien du sud.

Si la rivalité est souvent très grande entre deux clubs d'une même ville, on a aussi vu des supporters de la Juventus de passage à Bruxelles, certes un peu chambrant mais dans le bon sens du terme, applaudir leurs "voisins" Torino. Le ket aura aussi apprécié!

 

Vous trouverez mes clichés sur: https://photos.google.com/share/AF1QipNYjmeVIvtQVGuvHeOslK5OcCq-0zpVsiat1LAOJVlG6-2xiUa2nhXLjwKO6NSuBQ?key=c19aZFpkTXFMbExPaU1mRnRGX3V2RHBLdG1MM0pR

 

 

 

Benoît GUEUNING

Plus d'infos sur le célèbre ket: www.manneken-pis.be

commentaires

Les métiers d'art wallon s'offrent à la curiosité

Publié le 11 Mai 2017 par Benoît Gueuning dans culture, art, exposition

Curiosity. Tel est le nom du Salon wallon des Métiers d'Art, organisé cette année par la Province de Luxembourg et qui se tient en ce moment au Palais Abbatial de Saint-Hubert.

Cette exposition, la 23e du genre, invite ses visiteurs à jeter la curiosité de leurs yeux sur les oeuvres toutes aussi surprenantes les unes que les autres, de vingt-quatre créateurs issus des cinq provinces wallonnes.

Dépêchez vous toutefois si vous souhaiter admirer ces oeuvres, puisque le Salon rangera celles-ci ce vendredi 14 mai, au terme d'une dernière journée d'exposition.

Vous pouvez toutefois également découvrir quelques-unes de ces créations sur: 

https://photos.google.com/share/AF1QipPXoh_5lEB9kJzk11a7SevslYZlED7Wje23arYK6_P3VgQYsJv00n3tjOAb0dJ2Qw?key=VlpkeEdka29UaVo4QUhfNTNWSUJwQkxIb2llWk5B

Benoît GUEUNING

 

Les métiers d'art wallon s'offrent à la curiositéLes métiers d'art wallon s'offrent à la curiosité
Les métiers d'art wallon s'offrent à la curiositéLes métiers d'art wallon s'offrent à la curiositéLes métiers d'art wallon s'offrent à la curiosité
commentaires

Liège métropole du jogging...et du trail

Publié le 9 Mai 2017 par dans Sport, loisirs, jogging

Le 28 mai, quelque 40000 joggeurs sont une nouvelle fois attendus sur l'Esplanade du Cinquantenaire à l'occasion des 20 km de Bruxelles. Si cet évènement est sans commune mesure en Belgique et un véritable must à couvrir au moins une fois pour tout joggeur de notre Royaume qui se respecte, il est aussi une épreuve que beaucoup d'amateurs de bitume citadin veulent absolument épingler à leur tableau de chasse: Liège Métropole.

Trois semaines jour pour jour avant la grand'messe bruxelloise, plus de 6000 coureurs ont rejoint dimanche matin le parc de la Boverie. Sous l'oeil vigilant de la championne olympique Olivia Borlée, qui a lâché la meute des quelque 3000 coureurs de la distance mythique de l'évènement, 15 km.

Au lendemain de la performance de Kipchogué, à qui il n'a manqué que 26" pour passer sous la barre mythique des deux heures sur marathon, sur le circuit de Monza où les baskets de la marque organisatrice avaient remplacé d'autres bolides, c'est un autre Kényan, David Maru Kwemoi, qui a fait parler sa vitesse. Sur un circuit liégeois long de 14,6 km très exactement, Kwemoi s'est imposé dans le temps de 47'15", avec une avance de plus de deux minutes sur un autre de ses compatriotes, le Wanzois Geoffray Gillet complétant le podium. Chez les dames, c'est Virginie Soenen qui s'est imposée en 57'10".

Deux trails au départ d'Esneux

Quatre autres distances - 3 km et 7,6 km, mais aussi deux trails, 25 km et 35 km - étaient proposées par l'ancien hurdler Jean-Pol Bruwier et toute son équipe.

J'avais pour ma part décidé de m'inscrire sur le 35 km et de rallier... Esneux! C'est en effet là, devant la gare, que les organisateurs nous avaient conviés, traileurs du 35 km mais aussi du 25 km. Après le briefing de circonstance, au cours duquel il nous a été signifié que des petits plaisantins s'en étaient pris au balisage et conseillé de redoubler de vigilance - heureusement le balisage (encore) en place ne nous a pas permis de nous égarer - nous avons pris le départ sur le coup de 9 h direction le parc de la Boverie.

Après quelques hectomètres à peine, la première difficulté se dressait déjà devant nous. Puis une deuxième, une troisième,..., ce compris certains casse-pattes au dénivelé négatif, à l'image de cette longue descente dans un "fossé" garni de pierres glissantes. Et ce jusqu'à une dizaine de kilomètres de l'arrivée et sur un parcours jusque là très forestier, et un passage sur le site du Sart-Tilman.

Nous, les 167 partants du 35 km, avions au préalable "rejoint" les 326 participants du 25 km partis trois quarts d'heures plus tard, peu avant le premier ravitaillement situé vers le 18e. Et c'est en compagnie de ceux-ci que nous avons poursuivi notre chemin jusqu'à la Cité Ardente. Et même des joggueurs du 15 km, que nous avons retrouvé à environ 5 km du terme de l'épreuve, après notre plongée sur Liège pour finalement rallier l'arrivée après la traversée de la passerelle. Un peu plus de trois heures après le départ pour ma part, et ma montre affichant quelque 1000 mètres de dénivelé positif. Une quarantaine de minutes au préalable, le vétéran Olivier Pierron avait facilement triomphé en 2h29', devant Pierre Thomas (2h37') et Valentin Benard (2h41').

Sur 25 km, la victoire est revenue à un autre inusable vétéran, Raphaël Vankerkom avec un chrono de 2h44', se dauphins, Sébastien Nyssen (2e) et Guillaume (3e), terminant à plusieurs minutes.

Benoît GUEUNING

 

Plus d'infos: http://15kmliegemetropole.com/

Liège métropole du jogging...et du trail
Liège métropole du jogging...et du trail
Liège métropole du jogging...et du trail
Liège métropole du jogging...et du trail
commentaires
<< < 10 20 21