Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
benoitgueuning.com

Journaliste free lance (rédacteur et photographe), je collabore avec L'Avenir du Luxembourg (pages sportives et locales), La Dernière Heure Les Sports (pages sportives, et son supplément et sa page Facebook Belgium Running) et le Vlan (éditions Ciney-Dinant et Infos & Annonces). Je vous invite notamment à retrouver ici une sélection de mes articles et les clichés.

Articles avec #art catégorie

Les sculpteurs sur pierre créent déjà les objets de 3017

Publié le 23 Mai 2017 par Benoît Gueuning dans Durbuy, art, patrimoine

Les sculpteurs sur pierre créent déjà les objets de 3017
Les sculpteurs sur pierre créent déjà les objets de 3017

S'il y a bien un matériau qui de tout temps a marqué l'histoire de nos ancêtres, c'est bien la pierre! Un matériau par ailleurs omniprésent partout sur le territoire de Durbuy, la plus petite ville du monde, que cela soit sous la forme de calcaire, schiste, grès ou poudingue, et dans d'innombrables vestiges du passé notamment, tels que des menhirs et dolmens, églises, fermes-châteaux ou encore des bâtisses de prestiges.

Afin de mettre encore un peu plus en valeur ce matériau, le parc Juliénas de Barvaux s'est transformé comme tous les deux ans depuis 2005 en une gigantesque carrière le temps de deux semaines, à l'occasion du symposium de sculpture monumentale sur pierre, parrainé par Olivier Schmitz, Gouverneur de la Province de Luxembourg et grand amateur d'art, et Elisabeth Dieleman, propriétaire d'une galerie de renommée internationale au château de Grand-Lez.

Venus des quatre coins de la planète, du Japon et Taïwan pour certains, ils sont une bonne dizaine de sculpteurs de renommée internationale à avoir été retenu par un jury de professionnels, à l'occasion de cette sixième édition du symposium consacrée à la sculpture.

Des oeuvres éternelles à acquérir et érigées dans les villages

Dans un brouhaha infernal et un incroyable nuage de poussières, protèges-oreilles vissés sur les tympans, masque pour se protéger des poussières sur le nez et la bouche, et lunettes, ils ne lâchent plus leurs outils depuis quelques jours, afin de réaliser leur oeuvre au départ d'un gigantesque bloc de pierre brut. Une oeuvre qui au final devra représenter un objet éternel qui garnira notre planète en 3017, le thème de cette année.

Nul doute que leurs lointains prochains, pas si lointains cela dit eu égard à l'histoire de la pierre, en feront bon usage. En attendant, leurs réalisations seront érigées durant deux ans dans les villages de la localité, comme d'autres actuellement encore de leurs prédécesseurs. Après quoi tout un chacun pourra en faire l'acquisition, histoire aussi de ne pas les mettre au placard jusqu'en 3017!

D'autre évènement sont par ailleurs organisés tout au long de la quinzaine. Découvrez ceux-ci sur: http://www.symposium.durbuy.be

Les sculpteurs sur pierre créent déjà les objets de 3017 Les sculpteurs sur pierre créent déjà les objets de 3017
Les sculpteurs sur pierre créent déjà les objets de 3017 Les sculpteurs sur pierre créent déjà les objets de 3017 Les sculpteurs sur pierre créent déjà les objets de 3017
Les sculpteurs sur pierre créent déjà les objets de 3017 Les sculpteurs sur pierre créent déjà les objets de 3017
commentaires

365 jours de photos nature dans la Grande Forêt de Saint-Hubert

Publié le 20 Mai 2017 par Benoît Gueuning dans Nature, Photographie, Art, Tourisme, Religion, infrastructure

365 jours de photos nature dans la Grande Forêt de Saint-Hubert

Vous appréciez la nature sauvage? Vous aimez aussi aussi la photo? Vadrouiller n'est pas fait pour vous déplaire non plus? Et bien dans ce cas, il ne vous reste plus qu'à sillonner la région de la Grande Forêt de Saint-Hubert pour trouver votre bonheur.

A l'occasion des Saisons de la Photo, une multitude de partenaires vous invite à y découvrir tout au long de l'année des centaines de clichés, pas moins de 460 pour être précis, au format de grandes affiches visibles en 28 sites remarquables en plein coeur de la nature.

Mammifères sauvages, oiseaux, insectes, fleurs, arbres, paysages,... vous découvrirez la nature sauvage sous ses formes les plus variées, grâce au travail de photographes animaliers et naturalistes provenant des quatre coins d'Europe.

C'est en me baladant à vélo que j'ai par hasard découvert cette toute aussi étonnante que magnifique et riche exposition grandeur nature. A Saint-Hubert plus précisément, à proximité de la basilique. Non loin de là, vous pourrez aussi notamment admirer des clichés au Fourneau Saint-Michel et au Domaine Provincial de Mirwart. Comme vous le voyez, parcourir cette exposition itinérante et permanente, c'est aussi l'occasion de découvrir des lieux tout aussi magiques.

Et si trois circuits sont également proposés pour la découvrir, au départ de Saint-Hubert, Nassogne et Redu, vous pouvez évidemment concocter le vôtre aussi!

Par ailleurs, de nombreux autres évènements figurent à l'agenda des Saisons de la photo en Grande Forêt de Saint-Hubert.

Pour en savoir davantage: www.lessaisonsdelaphoto.be

Découvrez par ailleurs mon album découvert de la basilique de Saint-Hubert: https://photos.google.com/album/AF1QipP7fEBKpmzze3JGI9435jnPzxAhuCjviFgInkel?hl=fr

Ainsi que plus d'infos pour vous servir de guide à travers celui-ci et celle-ci:

http://basilique-sainthubert.be/

 

 

 

365 jours de photos nature dans la Grande Forêt de Saint-Hubert365 jours de photos nature dans la Grande Forêt de Saint-Hubert365 jours de photos nature dans la Grande Forêt de Saint-Hubert
365 jours de photos nature dans la Grande Forêt de Saint-Hubert
365 jours de photos nature dans la Grande Forêt de Saint-Hubert
commentaires

Le Mur de Berlin érigé près du Parlement européen

Publié le 19 Mai 2017 par Benoît Gueuning dans Bruxelles, Histoire, Politique, art, Insolite

Le Mur de Berlin érigé près du Parlement européenLe Mur de Berlin érigé près du Parlement européenLe Mur de Berlin érigé près du Parlement européen

De passage dans le quartier européen à Bruxelles, j'ai dans un premier temps cru simple un graffiti ou alors une simple fresque comme il en existe un peu partout, sauvages ou pas, artistiques ou pas,...

Ce n'est qu'en m'approchant un peu plus de cette énorme pierre située dans le parc Léopold, intrigué par son aspect, que j'ai découvert qu'il s'agissait d'un pan du Mur de Berlin, pourtant détruit en 1989. Et avec dessus alignées les initiales D et R, en référence Deutsche Democratische Republieke je présume. Cette pièce originale de 3,6 mètres de hauteur se trouvait jadis sur la Potsdamer Platz à Berlin, à l’époque un no man’s land coupé en deux par le Mur.

Poursuivant ma balade dans le par Léopold, j'ai encore découvert un pan authentique de ce symbole de la division de Berlin, de l’Allemagne et de l’Europe, de 1961 à 1989. Un énorme bloc de béton portant celui-ci l'inscription "NEW WR 9.85", le record du monde du 100 m en athlétisme établi à l'époque. Pour l'anecdote, c'est d'ailleurs à Berlin que le record du monde toujours en place de l'hectomètre a été battu le 16 août 2009, par le Jamaïcain Usain Bolt, en finale des championnats du monde et dans le temps de 9 minutes et 58 secondes.
Ce "Mur de Berlin bruxellois et européen" a été dressé en 2014, à l'occasion des 25 ans de la chute du Mur, en l'honneur des victimes des régimes dictatoriaux et comme symbole de l'engagement des peuples européens pour la liberté, la paix et la démocratie.
Dix ans au préalable, le 1er mai 2004, la chute du mur avait rendu rendu possible l’unification de l’Europe orientale et occidentale au sein de l’Union Européenne.

Et Kennedy et son célèbre «Ich bin ein Berliner»

Un troisième, et non des moindres, trône depuis 2015 sur l'esplanade du Berlaymont, derrière une vitre pour dissuader les vandales. Sur celui-ci, on peut lire «Ich bin ein Berliner» (« Je suis un Berlinois »), la célèbre phrase prononcée par John Fitzgerald Kennedy, alors président des États-Unis, dans le discours qu'il prononça lors de sa visite à Berlin-Oues en 1963. Ce discours est considéré comme l'un des meilleurs de Kennedy et comme un moment fort de la guerre froide. Il avait pour but de montrer le soutien des Etats-Unis aux habitants de l'Allemagne de l'Ouest, et notamment aux Berlinois de l'Ouest qui vivaient dans une enclave en Allemagne de l'Est.

Ces trois pans font partie de la dizaine de pans du Mur de Berlin restées à Bruxelles que la capitale allemande avait prêtés, lors de la commémoration en 2009 des 20 ans de la chutes du Mur.

Le Mur de Berlin érigé près du Parlement européenLe Mur de Berlin érigé près du Parlement européen
Le Mur de Berlin érigé près du Parlement européenLe Mur de Berlin érigé près du Parlement européen
Le Mur de Berlin érigé près du Parlement européenLe Mur de Berlin érigé près du Parlement européen
commentaires

Horticulteur de la couleur

Publié le 17 Mai 2017 par Benoît Gueuning dans Namur, art

Horticulteur de la couleur

Quoi de mieux que la couleur... pour retrouver des couleurs? Victime d’un accident de la circulation alors qu'il était âgé de 12 ans à peine, l'artiste namurois Olivier Dumont a vaincu la dépression en se découvrant une passion pour le dessin, puis la peinture. 

Pourtant, durant très longtemps, Olivier Dumont a refusé de montrer ses œuvres plusieurs, de peur qu’on lui arrache une partie de lui-même. Jusqu'à... A un point tel que ses créations, certes un petit échantillon parmi plus d'un millier, ont envahi la célèbre galerie du Beffroy à Namur.

Nécessité vitale pour cet artiste né en 1971, sa production s’articule souvent en séries parcourues de strates colorées, de cibles multicolores, d’écritures vibrantes où la légèreté aérienne alterne avec la puissance de zones très bigarrées. Les formes et les couleurs résolument placées se retrouvent transcendées dans les œuvres sur toiles. L’artiste y fait défiler des foules, des masques, qui nous interrogent de leurs grands yeux. Son art interpelle, questionne, parle ou crie. Les toiles d'Olivier Dumont sont extrêmement lucides et dénoncent un monde le plus souvent erratique.
Le galerie du Beffroy vous invite à contempler les oeuvres, dont aussi certaines de ses chaussures, oui oui, de cet artiste autodidacte à la démarche très originale et au pinceau aux poils multicolores et spontanés, jusqu'au 28 mai inclus. Après quoi Olivier Dumont continuera encore et toujours à colorer ses toileshttps://www.artmajeur.com/fr/artist/olidumont, véritables respirations qui colorent sa vie.
 

 

Horticulteur de la couleur
Horticulteur de la couleur
Horticulteur de la couleur
Horticulteur de la couleur
Horticulteur de la couleur
Horticulteur de la couleur
Horticulteur de la couleur
Horticulteur de la couleur

https://www.artmajeur.com/fr/artist/olidumont

 

commentaires

Les métiers d'art wallon s'offrent à la curiosité

Publié le 11 Mai 2017 par Benoît Gueuning dans culture, art, exposition

Curiosity. Tel est le nom du Salon wallon des Métiers d'Art, organisé cette année par la Province de Luxembourg et qui se tient en ce moment au Palais Abbatial de Saint-Hubert.

Cette exposition, la 23e du genre, invite ses visiteurs à jeter la curiosité de leurs yeux sur les oeuvres toutes aussi surprenantes les unes que les autres, de vingt-quatre créateurs issus des cinq provinces wallonnes.

Dépêchez vous toutefois si vous souhaiter admirer ces oeuvres, puisque le Salon rangera celles-ci ce vendredi 14 mai, au terme d'une dernière journée d'exposition.

Vous pouvez toutefois également découvrir quelques-unes de ces créations sur: 

https://photos.google.com/share/AF1QipPXoh_5lEB9kJzk11a7SevslYZlED7Wje23arYK6_P3VgQYsJv00n3tjOAb0dJ2Qw?key=VlpkeEdka29UaVo4QUhfNTNWSUJwQkxIb2llWk5B

Benoît GUEUNING

 

Les métiers d'art wallon s'offrent à la curiositéLes métiers d'art wallon s'offrent à la curiosité
Les métiers d'art wallon s'offrent à la curiositéLes métiers d'art wallon s'offrent à la curiositéLes métiers d'art wallon s'offrent à la curiosité
commentaires