Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
benoitgueuning.com

Journaliste free lance (rédacteur et photographe), je collabore avec L'Avenir du Luxembourg (pages sportives et locales), La Dernière Heure Les Sports (pages sportives, et son supplément et sa page Facebook Belgium Running) et le Vlan (éditions Ciney-Dinant et Infos & Annonces). Je vous invite notamment à retrouver ici une sélection de mes articles et les clichés.

Articles avec #bruges catégorie

La procession du Saint-Sang: une véritable religion depuis 1291 pour les Brugeois, reconnue par l'UNESCO

Publié le 27 Mai 2017 par Benoît Gueuning dans Bruges, patrimoine, religion, Insolite

Pour voir plus de photos: voir les liens de mes deux albums sous le texte
Pour voir plus de photos: voir les liens de mes deux albums sous le texte
Pour voir plus de photos: voir les liens de mes deux albums sous le texte
Pour voir plus de photos: voir les liens de mes deux albums sous le texte
Pour voir plus de photos: voir les liens de mes deux albums sous le texte
Pour voir plus de photos: voir les liens de mes deux albums sous le texte
Pour voir plus de photos: voir les liens de mes deux albums sous le texte
Pour voir plus de photos: voir les liens de mes deux albums sous le texte
Pour voir plus de photos: voir les liens de mes deux albums sous le texte

Pour voir plus de photos: voir les liens de mes deux albums sous le texte

A l'image de Binche en Wallonie dont le Carnaval est un patrimoine vivant exceptionnel, et jouit depuis 2009 du privilège d'être inscrit au Oral et Immatériel de l’Humanité de l'UNESCO, en Flandre, Bruges a aussi aussi son patrimoine vivant bénéficiant aussi de ce prestigieux titre.

Mais n'allez certainement pas parler à un Brugeois de folklore, lorsque que vous évoquez avec lui sa Heilig Bloedprocessie, la Procession du Saint-Sang. Comme chaque année depuis... 1291, à une dizaine d'exceptions près, cet évènement qu'un citoyen de la Venise du Nord ne raterait pour rien au monde le jour de l'Ascension, ou plutôt du Saint-Sang, s'est tenu sans le coeur historique de la Ville, également classé au patrimoine mondial de l'humanité, tout comme son beffroi et son béguinage.

Plusieurs heures avant le passage du cortège composé de 1700 figurants vêtus d'un costume d'époque, mais aussi de chars et très nombreux animaux - des troupeaux de moutons et leurs chiens de garde, des chameaux, des ânes ou encore des chevaux, ils étaient déjà des dizaines de milliers à avoir réservé leur place le long du parcours, dans un silence de cathédrale. C'est que la Procession du Saint-Sang est avant toute chose un évènement à caractère historique, mais aussi essentiellement religieux.

Ne bougez-pas, taisez-vous et signez vous, et vous serez "Brugeois"

D'ailleurs, si l'accès à l'évènement est gratuit, certains n'hésitent pas à sortir un billet pour louer un précieux siège en tribune pour ne rien rater du magnifique spectacle qui s'offre à eux. Un défilé qui présente des tableaux vivants de l’Ancien et du Nouveau Testament, et de la vie de Jésus, suivi d'un cortège de marchands et de métiers du Moyen Âge, et enfin, le moment le plus attendu de tous, Thierry d’Alsace qui ramène la fiole du Saint-Sang de Jérusalem, relique qu'un citoyen de Bruges avait déclaré à l'époque avoir rapporté de la deuxième croisade du sang sacré de Jésus-Christ.

Déjà pendant l'ensemble du cortège, mais encore plus lors du passage de la relique, un conseil, évitez si possible de vous frayer un passage aussi courtois soit-il derrière les multiples rangées de spectateurs, et même de chuchoter. Non pas que le Brugeois vous hurlera dessus, mais vous comprendrez tout aussi bien son mécontentement en croisant son regard. Contentez-vous à ce moment comme lui de vous lever, si vous avez eu la chance de vous asseoir, et de faire le signe de croix en signe de recueillement. Vous passerez alors inaperçus, et ne raterez rien, visuellement en tout cas, si vous avez trouvé une place, de la parade qui pour tout Brugeois qui se respecte fait partie de son identité.

Du bruit, eux, certains figurants sont tout de même autorisés à en faire, pour jouer les scènes et tableaux, en néerlandais bien entendu, accompagnés de fanfares et de chorales, et des sabots de chevaux, pour parfaitement replonger les citoyens de Bruges dans leur richissime passé lointain, notamment. Des Brugeois qui ne demandent sinon qu'à partager cette fière composante de leur sang avec vous. Mais à une condition et vous l'avez comprise!

 

Albums:

 

https://photos.google.com/share/AF1QipMHt8U9zV0__iYNU0jAxbG006sT711HdhTLpD_Ee60LKlhSV8oWNlmsu9Fvj53XmA?key=SFFoTVJPRUtpYXpBUXpUWmx3VXVTQ1hHZ21XM0Jn

 

https://photos.google.com/album/AF1QipML1jhHgABuL5Ou7gCps6S0_7obqrx6lub3KsT3

 

 

 


 

 

commentaires